Sophrologie

Sophrologie : étymologie, définition, histoire

Sophrologie vient du Grec :

Sos : Harmonie, bien-être
Phren : Conscience
Logos : Etude

Elle peut donc se définir comme l’étude de la conscience en harmonie.

Inspirée de divers courants (Yoga, bouddhisme, Zen), la sophrologie est une méthode douce possédant une méthodologie précise et structurée et composée de degrés et techniques qui s’appuient sur l’observation et l’étude de la Conscience. Elle nous permet d’atteindre une meilleure perception corporelle ainsi qu’une meilleure relation corps-esprit.

Inspirée de l’Hypnose, elle fut créée en 1960 par le médecin neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo qui avait pour objectif d’étudier la Conscience en apportant une nouvelle approche scientifique de l’être humain inspirée par la phénoménologie et conduisant au développement de la perception du corps, de l’esprit, des états émotionnels et des valeurs personnelles.

Elle intervient pour tout ce qui est : gestion du stress et des émotions, retrouver confiance et estime de soi, pour la préparation aux examens et aux épreuves sportives, pour travailler sa coordination, se préparer à l’accouchement mais aussi pour les phobies, les troubles (anxieux, nerveux, du sommeil, alimentaires…) ainsi que la douleur, la dépression, l’addiction (…). Elle possède donc un objectif différent suivant le domaine dans lequel elle agit. Elle s’appuie sur des exercices de respiration ainsi que sur des exercices dynamiques et de projections positives permettant de développer son schéma corporel, d’acquérir une meilleure connaissance de son corps et de soi, et de se projeter positivement.